ESSAI: OPEL ADAM S

  OPEL Adam S – Prix: 18 900 € – 8cv – MALUS:  250 €  (2015)


ÉLOGE DE LA FUTILITÉ

SONY DSC          J’ai pensé au BAC philo en essayant cette petite boule de nerfs qu’est l’OPEL Adam S: L’automobile doit-elle forcément êtreun objet rationnel? La futilité a-t-elle encore sa place dans automobile (et ailleurs…) dans une époque où tout doit être aseptisé et calibré…

Pour être plus terre à terre, que peut bien venir faire un moteur turbocompressé de 150 chevaux dans une mini citadine de 3,70 mètres de long et d’à peine plus d’une tonne? Ce mariage n’est-il pas incongru, futile voire inutile ?

Prenez un stylo, marquez votre prénom dans la marge en haut à gauche, je ramasse les copies dans quatre heures… Ensuite seulement vous aurez le droit de lire le corrigé qui suit…


 PREMIER CONTACT

SONY DSC

SONY DSC

         Extérieurement, l’Adam S « en jette »! Son toit « suspendu » rouge vif, ses chromes, sa teinte noire métallisée, ses imposantes jantes de 17 pouces (18″ en option!!), ses coques de rétroviseurs façon carbone ou son becquet arrière proéminent, sont autant d’indices qui nous indiquent qu’il se trame quelque chose avec cette version… La ligne déjà très séduisante des Adam « sages » est ici encore plus dynamique et sympathique! Personnellement, je la trouve superbe, loin de l’image trop sérieuse d’Opel, et je suis toujours étonné de ne pas voir davantage d’Adam dans les rues.

Déficit d’image sans doute, face aux icônes Fiat 500 ou Mini, avec lesquelles elle partage pourtant le sens du « glamour » et le goût de la personnalisation (quasi infinie sur l’Adam!).

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Il me tarde donc, en cette belle matinée de juin, que la paperasserie soit réglée pour vérifier si la bonne humeur que me communique son large sourire et ses joviales optiques rondes se ressent aussi derrière le volant!

Alexandre, responsable de la communication et du  marketing du Groupe Rebière me confie « la Belle » et je décide sans attendre de commencer mon périple par ce qui est, de par sa taille est son ADN… initial, le terrain de jeu favori de l’Adam: la ville. La carrosserie est d’ailleurs particulièrement vulnérable, il me faudra donc être attentif!

SONY DSC

Devant le grand huit des Foires Franches de Brive… Aurai-je autant de sensations au volant de l’Adam S?


SUR LA ROUTE

          Certaines rues de Brive et de Malemort ne sont pas tendres avec les trains roulants de nos chèèèères voitures. La circulation de nombreux camions a, par endroit, sacrément défoncé la  chaussée, créant des vagues, des bosses ou des trous aussi variés que désagréables pour nos dos sensibles… Bref, il y a là de très nombreux et parfaits juges de paix pour se faire une idée précise des aptitudes d’une voiture à ménager un bon confort à ses occupants!

SONY DSC

Notre Adam « pas comme les autres » s’y débrouille fort bien! Malgré sa monte pneumatique généreuse en largeur et assez basse de flanc (215/45 R17), le confort et la filtration des irrégularités sont tout à fait satisfaisants, même à basse vitesse. Bien sûr, l’Adam S est plus fermement suspendue que ses sœurs plus sages, mais elle conserve une certaine souplesse bien agréable. Le dessin des sièges n’est également pas étranger au bon confort ressenti, la seule petite gène provenant uniquement du bruit généré par la large bande de roulement

Super boite, joli levier: parfait!

Super boite, joli levier: parfait!

Le plaisir en ville provient également du moteur à la sonorité discrète mais dont la puissance se devine sans peine derrière une voix rauque réjouissante. « Plein comme un œuf », il reprend en 4ème sous 1500tr/min sans rechigner… Prometteur pour la suite!!

L’embrayage, d’une souplesse appréciable nécessite tout de même de bien doser son « lâché de pied » sur les deux premiers rapports afin d’éviter un à-coup désagréable.Tout aussi souple, la pédale de frein présente une attaque très franche qui déroute un peu au début tant elle peut vous envoyer dans le pare-brise! On s’y fait très vite et là encore… c’est prometteur!!!

La boite de vitesse est tout simplement parfaite, tant dans son guidage que son étagement. Elle permet de profiter et d’exploiter pleinement le moteur qui est absolument exceptionnel!! Plein,vif, rageur, il déborde d’énergie (peut-être même trop diront certains!) et pousse sans jamais faiblir sur une très large plage d’utilisation. Plutôt sage jusqu’à 3500tr/min, permettant d’évoluer en ville sur un filet de gaz sans pour autant manquer de ressources ni alerter le voisinage de votre présence, il montre ensuite une personnalité plus agressive jusqu’à la zone rouge située au delà de 6000tr/min! C’est un pur régal!

Terminons par la direction, directe, ferme mais jamais « dure » ni fatigante au contraire de ce que peut proposer, de manière un peu caricaturale, une Mini.

          Lorsque le rythme s’accélère, la moindre impulsion au volant se traduit par un placement précis du train avant, confirmant les bonnes dispositions de cette direction réussie. Seul défaut, mais en est-ce vraiment un, sur revêtements dégradés et lorsqu’on accélère fortement en sortie de virage, les pneumatiques « lisent » trop la route et laissent remonter quelques effets de couple qui font dire que cette bestiole ne se laisse pas dompter facilement.

Sous cet angle, l'Adam dégage une virilité certaine, méconnue sur les autres versions.

Sous cet angle, l’Adam dégage une virilité certaine, méconnue sur les autres versions.

Pour aller droit au but, il faut « s’en occuper » sérieusement et c’est de là que découle le plaisir pris derrière le volant (… qu’il faut tenir fermement des deux mains!): sur un

Il y a de quoi s'amuser avec l'Adam S!

Il y a de quoi s’amuser avec l’Adam S!

freinage appuyé, même en ligne droite l’avant plonge franchement, délestant le train arrière qui se met à louvoyer, confirmant la souplesse des suspensions ressenties en ville.

De même,  sur les petites routes « qui vont bien », en appui, même causes, même effets: l’avant s’écrase trop (il y a visiblement eu une volonté d’assouplir l’avant par rapport à l’arrière pour induire un sous-virage peut-être plus rassurant sur une auto avec un empattement si court), glisse très tôt tandis que l’arrière, plus raide, se met à rebondir et à glisser à son tour.  De toute évidence, il y a un léger désaccord entre les amortisseurs, souples, et les ressorts plus durs. Je parle évidemment, de conditions de conduite sportive. En utilisation plus tranquille, le châssis est tout à fait sain et sûr, même si l’adhérence latérale n’est pas exceptionnelle.

Personnellement, j’aime bien ce double visage, façon « Docteur Jekyll et Mister Hyde », qui permet de s’amuser en restant les limitations de vitesse légale, en ayant l’impression de disputer une spéciale de rallye!! Ce tempérament très joueur ne plaira pas à tout le monde, et il faudra bien garder à l’esprit quel genre de « petite peste » vous vous apprêtez à acheter!

SONY DSC

En descendant de la voiture pour faire quelques photos, mon regard s’est arrêté sur les pneus montés sur « mon » Adam S et j’ai eu une révélation: elle était équipée de Continental ContiEcoContact… des pneus « éco » destinés à réduire la consommation en réduisant forcement l’adhérence! CQFD… Et surtout, rien à faire sur une petite sportive!! A mon avis, avec les jantes optionnelles de 18 pouces et équipée de vrais pneus typés « sport », aux flancs encore plus bas, la limite d’adhérence doit-être repoussée. Je m’attendais également à ce que le châssis très court vire d’un « bloc », ce qui n’est pas le cas comme vous l’avez compris, mais finalement, la somme de ces petites imperfections fait tout le charme de l’Adam S! Cette voiture ne peut laisser indifférent, livrant son lot de sensations à qui saura la dompter! Mais attention de bien lire le mode d’emploi avant, le plaisir qu’elle procure se mérite!!

SONY DSC


A BORD

 SONY DSC          S’il est bien un domaine où l’Adam S mettra tout le monde d’accord, tout comme les autres versions de la gamme d’ailleurs, c’est celui de l’ambiance intérieure! Bandeau laqué avec monogramme « S », pédalier alu, grand écran tactile 7″ aux graphismes réussis et lisibles, sièges avant tendus de cuir et parfaitement dessinés (malgré une assise un peu courte à mon goût), petit volant trois branches avec alu et cuir bicolore du plus bel effet… Sans parler des aiguilles ou des compteurs magnifiquement dessinés… J’ai adoré cet habitacle très bien fini avec ses plastiques moussés sur la partie supérieure et rigides ailleurs mais avec un grain visuellement très agréable et une rassurante robustesse. Le choix des teintes, le dessin général de cette planche de bord, la qualité des assemblages, la richesse de l’équipement… Cet habitacle fait haut de gamme et opulent!

Ces compteurs sont un plaisir pour les yeux!

Ces compteurs sont un plaisir pour les yeux! La vitesse maxi affichée est un peu optimiste…

SONY DSC

L’ergonomie est réussie: on ne cherche pas pendant 107 ans comment accéder  à tel ou tel menu ou actionner telle ou telle commande… Tant mieux! L’apairage de son smartphone se fait sans difficulté, et je n’ai finalement à épingler que l’implantation un peu base de l’écran tactile et de la platine de climatisation, qui oblige à quitter la route des yeux pour les consulter ou les manipuler. Les graphismes de cet écran sont eux aussi très réussis, mariant esthétique et lisibilité avec un égal bonheur! Bravo!

Écran et commande de clim sont implantés un peu trop bas.

Écran tactile (de belle taille!) et commandes de clim sont implantés un peu trop bas.

A l’avant, l’habitabilité ne pose aucun problème, et il faut souligner la qualité de la position de conduite grâce à la grande amplitude de tous les réglages, y compris la colonne de direction (hauteur ET profondeur), chose rare sur une si petite auto. Les sièges sont, je le répète, très confortable, avec un bon maintien latéral et revêtus d’une superbe sellerie mixte cuir/tissu du plus bel effet.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

A l’arrière, pas de miracles dans un format aussi réduit: mon mètre quatre-vingts touche le plafond, mes genoux massent le dos du conducteur (option gratuite!!) et ma carrure de… de… ben ma carrure « de rien », a du mal à caser ses épaules! Bref, il faut envisager ces places comme des places d’appoint ou utilisables par des enfants (et encore un siège auto sera t-il sans doute bien encombrant!), ou encore comme une extension du coffre.

Ce dernier, à une capacité réduite de 170 litres (banquette en place) mais  globalement exploitable malgré un seuil de chargement très haut perché, est dans la moyenne basse de la catégorie. Il ne faudra pas acheter le même jour les packs d’eau, de lait et de bières (avec modération), sinon il faudra en boire un sur le parking…

Plus que la faible capacité, c'est le seuil de chargement très haut qui pénalise la fonctionnalité de ce coffre.

Plus que la faible capacité, c’est le seuil de chargement très haut qui pénalise la fonctionnalité de ce coffre.

Facile de rabattre les dossiers, avec cette petite sangle à tirer.

Facile de rabattre les dossiers, avec cette petite sangle à tirer.

Banquette rabattue, le plancher n'est pas plat.

Banquette rabattue, le plancher n’est pas plat.


 BUDGET

18900 euros pour cette machine à sensations, il n’y a rien de scandaleux, la proposition est vraiment bien placée en prix! Face à l’Adam S, il n’y a guère plus que la FIAT 500 Abarth à lui opposer depuis la disparition de la Renault Twingo RS. La belle Italienne, dont les multiples versions vont de 135 à… 190 chevaux s’échange contre un chèque pouvant aller de 18300€ à… 40500€ (si  si pour la 500 « 695 Biposto »!!!).  Si ce dernier tarif est « délirant », cette version pour le moins exclusive de la 500 devrait donner des idées à Opel  pour développer une version encore plus radicale de son Adam S avec son label sportif OPC (qui s’est déjà occupé des freins)!!

Fermons la parenthèse pour constater qu’une Abarth 500 « de base » présente un tarif totalement comparable en offrant toutefois 15 chevaux de moins.

L'Adam S ne va pas... "par quatre chemins" pour vous donner des sensations! OK, je sors...

L’Adam S ne va pas… « par quatre chemins » pour vous donner des sensations!
OK, je sors…

Que du bonheur!!!

Que du bonheur!!!

Notre Adam S présente en plus un équipement d’origine pléthorique, avec pêle-mêle le châssis sport et le freinage « OPC », le kit carrosserie spécifique,  le régulateur-limiteur de vitesse, l’allumage automatique des phares et des essuie-glace, la climatisation automatique, l’aide au démarrage en côte, l’ESP désactivable,  la sellerie mixte cuir/tissu, la banquette arrière 50/50, le Siège conducteur réglable en hauteur, l’incontournable Système multimédia IntelliLink sur écran tactile de 7″, les jantes en alliage de 17 pouces, la ligne de toit chromée… Au rayon des options, côchons notamment la peinture métallisée (500€), la peinture de toit (500€) ou les coques de rétroviseurs « carbone » (50€) et les divers packs de couleurs rouge ici retenus (calandre, volant, pommeau…) et notre version d’essai « sortait » à un petit peu plus de 21000€.

Côté consommation, sur route et voies rapides il est possible de rester facilement sous les 7 litres au cent (moins de 6 litres à 90km/h), tandis qu’en ville, gros moteur oblige, tablez plutôt sur un bon 8 litres et demi. Dommage qu’un système Stop&Start ne soit pas ici disponible pour économiser quelques précieux décilitres de nectar…

SONY DSC

          Au final, je me demande si cette Adam S, version pour le moins atypique et un peu « Bad Girl » dans la gamme ne souffrira pas de la concurrence d’une de ses sœurettes, elle aussi décalée mais moins extrême au quotidien: l’ADAM ROCK! Look de baroudeuse, allure tout aussi chic et choc que l’Adam S, un toit ouvrant électrique en toile de série, une ambiance intérieure tout aussi séduisante… motorisée par un petit moteur 1.0 ECOTEC turbo à injection directe de 115 chevaux LARGEMENT suffisant pour se faire plaisir sans se faire de chaleurs… A 19550€ encore mieux équipée, c’est d’elle que peut venir la menace! En même temps, ça ne sort pas de la famille, alors…

SONY DSC SONY DSC


LES POINTS FORTS

– Ligne très réussie

– Ambiance intérieure et finition

– Équipement généreux

– Ergonomie générale (commandes et position de conduite)

– Moteur remarquable

– Boite de vitesses (étagement + commande)

– Châssis TRÈS joueur

– Voiture « plaisir »

 – Positionnement tarifaire cohérent

********************************

LES POINTS FAIBLES

 – Châssis TROP joueur

 – A coups de transmission sur les deux premiers rapports

 – Absence de Stop & Start

– Habitabilité arrière

– Absence de protection de la carrosserie

 – Écran tactile (et commandes de clim) implanté trop bas

SONY DSC


CONCLUSION

Bien sûr, l’Adam S n’est pas à mettre entre toutes les mains et, bien sûr, avec ses 150 chevaux sous le capot cette micro-citadine va à contre courant d’une idée de l’automobile formatée et ennuyeuse… Et c’est tant mieux! L’Adam S existe pour le seul plaisir de vous amuser!

Un « bouilleur » réjouissant, aidé par une excellente commande de boite, une direction précise mais exigeante, le tout couplé à un châssis pointu « à la limite » vous donneront votre lot de sensations, sans enfreindre la loi et pour pas trop cher! La satisfaction de dompter une telle petite effrontée se fait rare de nos jours et rien que pour cela, l’Adam S mérite une médaille… et toute votre attention si vous cherchez un produit décalé!

 

SONY DSC


 

REMERCIEMENTS

SONY DSC

Un grand merci à toute l’équipe de la concession OPEL de Brive pour son accueil et le temps qu’elle m’a consacré, ainsi qu’un salut tout particulier à Alexandre Cecilia, Responsable marketing et communication du GROUPE REBIERE, qui a rendu cet essai possible et permis l’arrivée du GROUPE REBIERE dans la liste de mes partenaires!

Venez découvrir à la concession d’autres versions de l’Adam, la nouvelle Corsa, la petite Karl, l’incontournable SUV Mokka et les méconnues Insignia, Zafira Tourer ou Mériva restylé!

La prochaine grosse nouveauté 2015 sera l’arrivée de la nouvelle Astra sur le segment hyper concurrentiel des berlines compactes!

*********************

OPEL – GROUPE REBIERE

Rue Henri Lecat, Parc entreprises Brive Ouest, 19100 Brive-la-Gaillarde

Téléphone : 05 55 87 99 00

Retrouvez également toute l’actualité du GROUPE REBIERE sur FACEBOOK!

 

Facebook-Vector-Icon

SONY DSC

SONY DSC


 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.