ESSAI: SUBARU LEVORG 1.6GT-S Lineartronic AWD

SUBARU LEVORG 1.6 GT-S Lineartronic AWD Prix: 36950 € – 10 cv – MALUS:  2 200 €  (2016)


Divergente !

IMG_1602Cet adjectif colle parfaitement à la philosophie de cette grande Subaru qui prend la place de la Legacy dans la gamme du  petit constructeur japonais. En effet, proposer une transmission intégrale permanente, un moteur Boxer ESSENCE puissant sans offre diesel,  ou encore une transmission à variateur continu est pour le moins aux antipodes de ce que propose la concurrence! Une manière originale d’exister en tout cas, à condition que les prestations soient au niveau de la concurrence! La réponse vous attend à l’issue de cet essai…


PREMIER CONTACT

IMG_1508 (2)Arrivé devant la concession VALENTI, la Levorg est là, trônant fièrement devant la concession. Sans conteste le modèle le plus agressif de la gamme, je trouve qu’il ne manque pas de dynamisme et s’identifie immédiatement de face comme étant une Subaru, avec sa grande prise d’air sur son long capot plat. Héritage des mythiques Impreza WRX et autres, c’est une véritable signature! Le traitement intérieur des phares (à LED) est recherché et la calandre hexagonale chromée lui donne une allure volontaire.

IMG_1480

IMG_1464Le reste de la voiture est plus sage, la partie arrière notamment, très rectiligne, avec toutefois des jupes latérales et des arêtes vives qui dynamisent efficacement le profil et un extracteur arrière qui virilise le pare-chocs tout comme la double sortie d’échappement. Dommage selon moi que le jonc chromé qui court le long des vitres latérales ne se prolonge pas sur la vitre de custode… On a l’impression qu’il manque quelque chose.

J’ai trouvé les proportions de cette auto bien équilibrées, lui donnant de ce fait une « assise visuelle » indéniable et certaine prestance sur la route. Comme pour beaucoup de voiture moderne, il ne faut pas s’arrêter à ce que laissent paraître les photos (même si celles de votre essayeur sont sublimes… évidemment! 😉 ) et il vaut mieux juger sur pièce!

IMG_1463Notons la présence de vitres arrière surteintées qui mettent toujours la ligne en valeur, et des rétroviseurs à la teinte aluminium indéniablement « sportive ».  

L’antenne « aileron de requin«  sur le toit, tout comme les jolies jantes de 18 pouces sont une nouvelle fois des éléments de style  agressifs et « bien sentis », et au final, on se dit que cette Levorg a véritablement quelque chose d’intéressant à nous raconter!

Le mieux pour s’en rendre compte est de quitter ces considérations totalement personnelles et subjectives pour prendre la route de ce mystérieux grand break (4m69 tout de même en longueur et près d’1m80 en largeur).

IMG_1484


SUR LA ROUTE

Le début de mon essai se déroulant en ville me permet de rapidement constater que la Levorg se conduit comme un vélo et s’avère à son aise dans la circulation. Très bonne visibilité, direction ultra légère (trop en conduite dynamique, du coup), boite réactive et d’une extrême douceur se mariant avec un moteur coupleux et plein d’allant… C’est un sans faute dans ces conditions! Le confort certes ferme (les jantes de 18 pouces?) n’est jamais source de fatigue ou de contrariété, même si d’autres font mieux en la matière. Les excellents sièges ne sont sans doute pas étrangers à ces très bonnes sensations! Les bruits de roulement sont présents, comme sur beaucoup de japonaises, ils sont plutôt mieux maîtrisés ici que sur ses compatriotes.

IMG_1481

IMG_1549Sur route, la boite Lineartronic reste toujours un indéniable atout de cette Levorg. Disposant d’un variateur continue (comme sur une mobylette), je ne m’en suis très honnêtement jamais rendu compte! Pour contrer les « sceptiques » qui auraient en tête le manque d’agrément proposé traditionnellement par ce type de transmission, Subaru a décider de faire de cette boite une « simulatrice »! C’est très habile et à l’usage, 6 « faux » rapports donc s’égrènent rapidement et avec douceur. Chapeau pour ceux qui auraient deviné sans le savoir d’une présence d’une transmission à variation continue! C’est imperceptible!

Le résultat est fort probant en toute circonstance!  Route, autoroute, ville… Cette boite est remarquable! Elle dispose même d’un mode « SPORT » et de palettes au volant pour s’amuser un peu  si l’envie vous prend d’attaquer un peu sur petites routes.

Elle permet de compenser la sensation de mollesse du freinage en jouant facilement avec le frein moteur. Non pas que l’efficacité soit prise en défaut, mais la pédale s’est révélée trop spongieuse à mon goût, le phénomène s’accentuant quand « on tape dedans » en conduite nerveuse. Dommage une nouvelle fois, car l’efficacité n’est pas à proprement parler à critiquer.

Autre source de -toute- petite déception, mais je reconnais être très très difficile en la matière, j‘ai trouvé le ressenti offert par la direction trop artificiel et aseptisé en conduite dynamique uniquement. La plupart des conducteurs n’y trouveront rien à redire, et surtout, le reste du temps, la légèreté dont elle fait preuve est source de douceur, sans nuire à la précision du placement du train avant.

Les jolis sièges sont pour beaucoup dans le confort offert par cette Levorg.

Les jolis sièges sont pour beaucoup dans le confort offert par cette Levorg. Dommage par contre que l’habillage des parties métalliques soit « oublié ».

Du côté du châssis, le confort ferme et un peu percutant ressenti à basse vitesse n’empêche pas la Levorg de prendre un peu de roulis en conduite dynamique sur routes sinueuses. Et bien figurez-vous que c’est… très plaisant, car cela permet de jouer avec le transfert de masse pour sauter d’un virage à l’autre! l’architecture « à plat » du moteur Boxer, qui abaisse forcement le centre de gravité de l’auto, n’est sans doute pas pour rien dans cette personnalité éminemment sympathique! Ajoutez-y quatre roues motrices permanentes qui permettent de mettre « pied dedans » très tôt  en virage (quelle motricité!) et des aides à la conduite qui aident à enrouler les courbes et vous obtenez au final une voiture au comportement enjoué qui donne le sourire! C’est véritablement une bonne surprise!

La dernière? C’est le moteur, dont les 170 chevaux sont bien présent à  tous les étages! Le 1.6 litres turbo est plein et vif à la fois! Cela pousse d’ailleurs tellement fort en première qu’on est dans un premier temps surpris… Il semble ensuite en redemander tant la poussée est franche jusqu’à la zone rouge située à 6000 tr/min. La sonorité discrète à bas régime se fait plus claire et métallique au fur et à mesure qu’on monte dans les tours. c’est très plaisant!

IMG_1507 (2)Le moteur dispose par ailleurs de 2 modes de conduite, « Intelligent » et « Sport » (l’un n’est pourtant pas opposé à l’autre…), bien différenciés à l’usage. Les passages de « rapports » sont repoussés en mode « S », la gestion moteur semble plus agressive… C’est un « pousse au crime »! En mode « I », si l’ensemble est plus calme, jamais la puissance ne manque.


À BORD

IMG_1541Sans être d’une grande originalité ou d’une folle gaité, la planche de bord de la Subaru Levorg présente bien, notamment grâce aux graphismes de ses compteurs, et de ses divers écrans  vraiment très réussis. Le design général du tableau de bord fait dans la discrétion, et certainement pas dans le spectaculaire!

Le volant apporte sa touche de sportivité également tandis que l’ergonomie est bien pensée, de la tablette tactile de 7 pouces aux diverses fonctions accessibles via une commande vocale. Au dessus des aérateurs centraux, se trouvent des informations concernant notamment la vie de moteur (niveau d’accélération, pression du turbo, température d’huile…). Bref, malgré des teintes austères, il fait bon vivre à bord de la Levorg.

IMG_1572 IMG_1587

IMG_1607 IMG_1606 IMG_1605

La finition est bonne, avec des assemblages rigoureux, un dessus de planche de bord composé de plastiques moussés (fait rare sur une japonaise!) alors que le reste est constitué de plastiques durs qui font « costaud ». Quelques éléments profitent d’un habillage en cuir surpiqué qui donnent un certain  cachet à l’habitacle. Dommage que le grain de plastiques soient finalement si classique (banals?), à une époque où cela revêt chez de nombreux constructeurs de plus en plus d’importance pour créer une atmosphère particulière à bord.

IMG_1570IMG_1594Au niveau de l’espace proposé, la Levorg s’avère très habitable. Rien à dire à l’avant, chacun trouvera ses aises, et aussi un confort excellent prodigué par les excellents sièges. La position de conduite est excellente et très facile à trouver avec de nombreux réglages.

A l’arrière, la banquette est également très confortable et l’espace aux jambes proposé comptera parmi les qualités du modèle. La présence de quatre roues motrices implique la présence d’un imposant tunnel central, qui obligera le passager du centre à voyager jambes écartées. Le dessin de la banquette indique que c’est à deux que le voyage sera le plus plaisant pour les occupants des places arrière.

Détail intéressant et réellement  pratique, les dossiers sont réglables, très facilement via une palette, ce qui permet de choisir sa position mais aussi d’accroitre légèrement la capacité du coffre.

IMG_1536 IMG_1550 IMG_1551 IMG_1523IMG_1526 IMG_1528 IMG_1527Le volume du coffre (522 litres) est suffisant mais pas spectaculaire, au regard de la longueur générale de la voiture. Ses formes régulières sont un atout (les passages de roue ne sont pas trop proéminents), tout comme les grands bacs disponibles sous le plancher (l’un est compartimentable, en plus!) ou les petits « boutons » permettant de rabattre les dossiers de la banquette depuis le coffre. La surface ainsi formée étant parfaitement plate, il n’y a plus guère que la hauteur sous tablette (un tendelet rétractable) qui soit critiquable. En tout cas, volume correct, modularité très aboutie: les départ en vacances seront une formalité et c’est bien là l’essentiel! 

IMG_1512 IMG_1520 IMG_1518 IMG_1516 IMG_1515IMG_1468


BUDGET

IMG_1505Près de 37000€ (hors malus de 2200€ qui doit faire partie des ristournes consenties), ça commence à faire! Mais pour le prix, rappelons que la Levorg dispose d’une transmission automatique et de quatre roues motrices permanentes! Cela change quelque peu la donne! Alors en temps normal, à ce stade de mes articles, je cherche quelques modèles concurrents à mettre dans les pattes de la voiture essayée… Sauf que là… et bien ce modèle venant tout droit du Japon, il nous arrive sans aucune proposition diesel! Difficilement concevable chez nous, cela condamne d’avance la Levorg à une carrière confidentielle…

IMG_1579Du coup,  il n’y a que les petits rouleurs ou les réfractaires au gasoil qui considèreront cette Levorg comme une proposition digne d’intérêt! Les lignes précédentes prouvent d’ailleurs qu’ils auront raison de le faire…

Inutile ensuite de chercher à comparer cette Levorg avec les ténors du segment équipées de moteurs à essence, BMW Série 3 ou Audi A4, les tarifs sont incomparables  et  l’image recherchée également. Si vous roulez peu et souvent dans des  conditions de route parfois difficiles (montagnes, pluie, froid…) avec des prestations familiales complètes, cette grande Subaru pourrait bien être faites pour vous! Cela fonctionne aussi si vous recherchez un véhicule techniquement abouti mais atypique! La Levorg a pour elle de ne pas se croiser à tous les coins de rue! Une voiture de connaisseur en quelque sorte!

IMG_1493IMG_1470

Pour ce prix, le niveau d’équipement est remarquable avec notamment (outre la transmission automatique et les quatre roues motrices) des projecteurs LED à allumage automatique (leur gestion également), des jantes 18 pouces, un grand toit ouvrant,  la sellerie cuir, nos fameux et remarquables sièges sport (celui du conducteur est électrique et chauffant), 4 vitres électriques, le démarrage et de l’accès sans clé, la climatisation automatique bizone, le système multimédia tactile avec écran 7 pouces, la navigation et 4 ports USB, une caméra de recul, l’indispensable régulateur de vitesse (mais aucunement adaptatif…), 7 airbags, la surveillance des angles morts, l’alerte de franchissement de ligne et j’en passe.

Tout est ici de série, la seule option étant constituée par la peinture métallisée… à seulement 550€!! Notre modèle d’essai ne demande donc que 37500€! Chapeau bas!

IMG_1596

IMG_1585Je reprendrais mon chapeau pour évoquer la consommation, beaucoup moins remarquable: Si à vitesse stabilisée il est possible de maintenir des valeurs flatteuses (5 litres à 50 km/h le moteur tournant à 1000tr/min; autour de 6,5/7 litres à 90 et 110 km/h), celles-ci sont difficiles à tenir dès qu’on utilise le potentiel de la mécanique. Je ne parle ici que de remises en vitesse « normale », sans chercher à « attaquer ». la Consommation instantanée grimpe vite et haut!  De plus, la mécanique enjouée nous incite à nous en servir! Plus simplement, un moteur essence relativement puissant, couplé  une boite automatique et à quatre roues motrices non débrayables, se paient à moment ou à un autre! La moyenne de mon essai, réalisé dans des conditions toujours particulières et peu favorables (« arsouillage », périodes de ralenti prolongé pour les photos, arrêt, redémarrage…) s’est soldé par un peu flatteur 13,6 litres. Comptez  donc en utilisation quotidienne et mixte sur un 10-12 litres, qui n’est pas à proprement parlé un mauvais chiffre dans l’absolu, mais cette valeur passera mal auprès d’un public habitué aux conso record des motorisations diesel les plus récentes… 

IMG_1480 (2)


LES POINTS FORTS

Moteur Boxer enjoué

Boite Lineartronic très réussie

Comportement routier  sûr et plaisant

Confort

Équipement sans failles

Finition sérieuse

Habitabilité pour 4

Modularité aboutie

Voiture atypique et attachante

****************************

LES POINTS FAIBLES

Consommation

Direction trop aseptisée

Mollesse de la pédale de frein

Rapport tarif / notoriété

IMG_1456

CONCLUSION

Que vous recherchiez un modèle familial aussi discret qu’exotique, sans renoncer à une certaine personnalité, avec des partis-pris techniques intéressants, audacieux et aboutis, ou que vous n’ayez tout simplement pas l’utilité (ou l’envie!) d’un moteur diesel, cette Levorg méritera pleinement votre attention! Un équipement hors pair, des prestations dynamiques étonnantes, une boite lineartronic qui l’est tout autant, une sécurité active indéniable, des aptitudes familiales abouties, cette Levorg aurait pu s’adresser à une clientèle plus large en ne se limitant pas à cette unique version essence à boite automatique. Mais finalement, le positionnement « involontairement exclusif » de ce modèle atypique, pourrait ainsi constituer un autre atout  pour qui prendra la peine découvrir cette originale et attachante Subaru Levorg…


REMERCIEMENTS

IMG_0928

Un grand merci à la concession SUBARU de Brive-La-Gaillarde, le GARAGE VALENTI, qui a eu la gentillesse de me contacter pour me proposer cet essai par l’intermédiaire de son conseiller commercial Sébastien Mondanel! Un grand merci à lui pour son accueil et le temps qu’il m’a consacré pour me faire découvrir toute la gamme Subaru et les jolies surprises visibles à la concession!!

GARAGE VALENTI SAS

61, avenue du 11 Novembre
19100 BRIVE LA GAILLARDE

 05.55.23.77.64

Facebook-Vector-Icon

IMG_0920 IMG_0905IMG_1612IMG_1491


 

 

2 comments for “ESSAI: SUBARU LEVORG 1.6GT-S Lineartronic AWD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.